Pénibilité : chronique du grand cafouillage annoncé (suite)


Afin de dénoncer le caractère inapplicable dans les TPE/PME du compte personnel de prévention de la pénibilité, censé entrer en vigueur au 1er juillet, la CGPME a lancé le compte à rebours.

François Asselin, Président de la CGPME, dirigeant de la société Asselin, entreprise spécialisée dans la restauration de monuments historiques et bâtiments anciens, explique aujourd’hui, en s’appuyant sur l’exemple de son atelier de menuiserie, le caractère ubuesque du critère dit des « risques chimiques » dans son entreprise.

Regarder le film


logo-sante_pme.jpg
HM_G-VYV_RVB (002).JPG