Rechercher

Journal Hebdomadaire CPME78 - 16 au 22 Avril 2022




1 - Le taux de chômage en Île-de-France a baissé de 6,1 % sur un an.


2 - Le climat des affaires se maintient à un niveau élevé, à 106 points, malgré la crise ukrainienne.


3 - Les ventes de voitures en Europe reculent de 20,5 % en mars 2022 par rapport à mars 2021.


4 - La plateforme de livraison Deliveroo a été condamnée à 375 000 € d’amende pour travail dissimulé.


5 - Volocopter teste pour la première fois ses taxis volants en condition réelle.


6 - Le tourisme en France pourrait redémarrer fortement dans les prochaines semaines.


7 - Une enveloppe de 96 M€ est accordée aux TPE qui exposent dans les salons professionnels.


8 - Le FMI revoit à la baisse sa prévision de hausse du PIB mondial de 0,8 point, à 3,6 %.


9 - La dette mondiale s’élèverait à 95 % du PIB à moyen terme, 11 points de plus qu’avant pandémie.



Économie & Statistiques


1 - Le taux de chômage en Île-de-France a baissé de 6,1 % sur un an

Il enregistre une baisse de 4,1 % au 4ème trimestre 2021, soit plus qu’au niveau national (- 3,8 %), selon la Banque de France. Le secteur francilien qui devrait le plus progresser en 2022 est celui de l’hôtellerie-restauration (+ 35 % du chiffre d’affaires), devant le transport (+ 19 % du CA). L’industrie, qui connait encore des difficultés d’approvisionnement pour 55 % de ses entreprises, devrait voir son chiffre d’affaires progresser de 8 % en Île-de-France. Les difficultés d’approvisionnement en France s’accentuent en un mois (60 % dans l’industrie, + 6 points en un mois et 56 % dans le bâtiment, + 10 points en un mois). 40 % des entreprises de l’industrie et 55 % des entreprises du secteur des services marchands franciliens affirment avoir des problèmes de recrutement.




2 - Le climat des affaires se maintient à un niveau élevé, à 106 points, malgré la crise ukrainienne

L’indice de l’Insee perd 1 point en avril, mais reste à un niveau supérieur à sa moyenne de long terme (100). Il progresse même dans le bâtiment, dans l’industrie, qui gagne un point, à 108, et dans l’hébergement-restauration (120 points). Le commerce de détail toutefois baisse de 6 points en un mois, par anticipation d’une chute de consommation des ménages du fait de l’inflation, à 4,5 % en mars en glissement annuel. Les entreprises ont déjà reporté les coûts de l’énergie et des matériaux au premier trimestre (+ 3,9 %) et prévoient une augmentation moyenne de leurs prix de 2,5 % sur les 3 mois suivants.



Entreprises


3 - Les ventes de voitures en Europe reculent de 20,5 % en mars 2022 par rapport à mars 2021

L’Association des constructeurs européens indique que 844 187 véhicules ont été vendus dans l’UE au mois de mars. Sur l’ensemble du trimestre, les ventes ont chuté de 12,3 %, à 2 245 976 véhicules. Cette diminution des ventes est due à la crise en Ukraine, qui a aggravé la pénurie de composants. L’Ukraine produit notamment les faisceaux de câblage (circuits électriques). Cette pénurie a obligé Renault à mettre à l’arrêt son usine de Douai pendant 11 jours et Volkswagen à arrêter sa production sur plusieurs sites allemands. Les ventes de véhicules de la firme allemande ont baissé de 24,3 % ce mois-ci par rapport à mars 2021, quand elles ont diminué pour Stellantis de 32,9 %. L’Espagne voit ses ventes baisser de 30,2 % en mars 2022 par rapport à mars 2021, la France de 19,5 % et l’Allemagne de 17,5 %.



4 - La plateforme de livraison Deliveroo a été condamnée à 375 000 € d’amende pour travail dissimulé

L’entreprise devra également verser des dommages et intérêts aux livreurs ainsi qu’aux syndicats. Deux anciens dirigeants ont été condamnés à un an de prison avec sursis et un troisième a été condamné à 4 mois de prison avec sursis. Le jugement devra apparaître pendant un mois sur la page d’accueil de Deliveroo France ainsi que dans les locaux du groupe. Les livreurs indépendants auraient dû selon le jugement bénéficier du statut de salariés. C’est la première condamnation au pénal en France pour une plateforme de ce type.



5 - Volocopter teste pour la première fois ses taxis volants en condition réelle

L’entreprise allemande fait partie des 30 entreprises retenues par la Région Île-de-France, ADP et la RATP pour développer cette nouvelle forme de mobilité. Le Volocopter 2X a été testé sur l’aérodrome de Cergy-Pontoise entre 25 et 50 mètres d’altitude. De nouveaux tests sont prévus pour confirmer que ces aéronefs émettent bien 3 à 4 fois moins de nuisance sonore qu’un hélicoptère. Un terminal de passagers sera mis en place cet été pour étendre les tests. Deux liaisons pré-commerciales seront testées en Île-de-France, entre Saint-Cyr et Issy-les-Moulineaux et entre Roissy-Le Bourget et Paris.



Tourisme & salons


6 - Le tourisme pourrait redémarrer fortement dans les prochaines semaines

Selon le comité régional du tourisme, 75 % des professionnels jugent que leur activité est en hausse au mois de mars par rapport à l’année dernière. Les professionnels observent un retour des touristes étrangers, que cela soit pour les campings (+24 %) ou pour les hôtels, notamment avec le retour d’une clientèle haut de gamme. Seuls les touristes asiatiques, qui représentent le premier marché du secteur (3,5 Md€ de recettes) ne devraient revenir qu’en 2023. Tous les territoires devraient bénéficier de cette dynamique.



7 - Une enveloppe de 96 M€ est accordée aux TPE qui exposent dans les salons professionnels

Selon l’Union française des métiers de l’événement, les exposants sur les salons étaient entre 30 % et 50 % de moins à l’automne 2021 qu’avant la crise du COVID. Cette aide sera réservée aux entreprises de moins de 250 salariés, avec un chiffre d’affaires de moins de 50 M€ et un bilan annuel de moins de 43 M€. La subvention pourra atteindre 12 500€ par entreprise pour un maximum de 50 % des frais de location et d’inscription. Les entreprises pourront demander cette somme dans chacun des salons auquel elles auraient dû participer.



International


8 - Le FMI revoit à la baisse sa prévision de hausse du PIB mondial de 0,8 point, à 3,6 %

La précédente prévision avait été faite en janvier, avant le déclenchement de la guerre en Ukraine. Les 3 pays belligérants seront affectés économiquement par ce conflit (- 35 % de PIB pour l’Ukraine, - 8,5 % pour la Russie et - 6,4 % pour la Biélorussie). La croissance de la zone euro sera aussi affectée, puisqu’elle devrait être de 2,8 % en 2022 contre 3,9 % prévu en janvier. L’Allemagne devrait voir son PIB progresser de 2,1 % contre 2,9 % pour la France. L’inflation devrait continuer à progresser, puisqu’elle devrait être de 5,7 % pour les pays les plus riches, après 3,1 % en 2021. Celle-ci devrait être encore plus importante pour les pays en développement (8,7 % en 2022 vs 5,9 % en 2021). Ces pays, dont 60 % sont surendettés, pourraient traverser des situations catastrophiques, avec des réductions de leurs importations d’hydrocarbures ou de produits alimentaires.




9 - La dette mondiale s’élèverait à 95 % du PIB à moyen terme, 11 points de plus qu’avant pandémie

En 2020, sous l’effet du COVID, les dettes publiques avaient augmenté d’en moyenne 28 points. L’inflation a permis en 2021 de contracter la dette de 1,8 point dans les pays riches et de 4,1 points dans les pays émergents. Le niveau de dette de moyen terme inquiète les économistes du FMI. La croissance faible prévue cette année du fait de l’inflation et de la guerre en Ukraine ferait baisser les recettes étatiques. Ils devront dans le même temps dépenser davantage pour faire face aux hausses des prix de l’énergie et de l’alimentation. Le FMI prévoit une situation compliquée pour la France (endettement à 112,6 % du PIB en 2022 et 114 % en 2027) et les Etats-Unis (125,6 % en 2022 et 127,4 % en 2027). L’Allemagne devrait voir dans le même temps son endettement largement baisser (respectivement 70,2 % et 58,7 %).