Rechercher

Le CAC 40 chute de près de 4 % à la suite de l’attaque russe contre l’Ukraine



Le DAX allemand a lui chuté de 3,96 % sur la journée. Du côté russe, la chute est encore plus brutale, à - 34 % sur la journée, soit - 50 % depuis fin novembre (- 250 Md€ de capitalisation). Le prix des matières premières qui pourraient continuer à augmenter inquiète les investisseurs. Pour la première fois depuis 2014, le baril de pétrole a repassé la barre des 100$. L’inflation pourrait atteindre 4,8 % dans la zone euro cette année, elle était à 5,1 % sur un an, dont la moitié s’expliquant par la hausse du prix de l’énergie.


Vendredi 25 février, le CAC 40 a toutefois quasiment effacé ses pertes et repris 3,55 %. Ceci s’expliquerait par des anticipations qu’il n’y aurait pas de sanctions économiques majeures contre la Russie et l’annonce dans la presse de l’éventuel envoi d’une délégation russe en Ukraine pour des pourparlers.