top of page
Rechercher

Le renforcement de la responsabilité des employeurs face aux fortes chaleurs



Lors de la récente session plénière du Parlement européen du 10 juillet, la Commission européenne a souligné l'importance fondamentale de la responsabilité des employeurs en matière de santé et de sécurité des travailleurs, conformément à la directive-cadre de 1989.

Alors que des vagues de chaleur extrêmes sévissent actuellement en Europe, différentes mesures ont été évoquées pour atténuer les conséquences de ces températures élevées et améliorer les conditions de travail des employés les plus exposés :

  • La possibilité de mobiliser un fonds de solidarité.

  • La mise en place d'une assurance spécifique pour les travailleurs exposés, tels que les pompiers ou les soudeurs.

  • L'autorisation d'interruption du travail, tout en assurant aux salariés le maintien de leur rémunération.

  • La présence active d'un service médical sur le lieu de travail.

  • Un contrôle étatique renforcé pour veiller au respect des aménagements en faveur des salariés exposés.

Selon l'agence Eurofound, environ 23 % des travailleurs de l'Union européenne sont exposés à des températures élevées pendant au moins un quart de leur temps de travail, avec des pourcentages plus élevés dans les secteurs de l'agriculture (36 %) et de l'industrie (36 %) ainsi que dans la construction (38 %).

De son côté, la Confédération européenne des syndicats (CES) plaide régulièrement en faveur de l'adoption d'une réglementation européenne visant à mieux protéger les travailleurs pendant les épisodes de chaleur.

Il est primordial d'accorder une attention accrue à la protection des travailleurs face aux températures élevées, en veillant à ce que les employeurs assument leur responsabilité dans ce domaine. Cette approche vise à garantir des conditions de travail sûres et saines pour tous, même dans des conditions climatiques extrêmes.

Comments


bottom of page